Les stationnements de vélos sont une des bases du transport actif. Afin de rendre l’environnement favorable à la pratique du vélo, les cyclistes, à l’instar des autres usagers de la route, doivent être en mesure de stationner leur véhicule dans un lieu fiable, sécuritaire et bien localisé. La marche de repérage permettra de proposer le nombre, l’endroit et le type de supports ainsi que les meilleurs ancrages pour ce type de stationnement.

Aménager un stationnement de vélos

Pourquoi?

Une partie essentielle de la promotion du transport actif est de s’assurer que les cyclistes ont un endroit sécuritaire et approprié pour verrouiller leur vélo.

Des études ont démontré que le problème de vol de vélos a un effet dissuasif majeur sur l’utilisation du vélo pour les déplacements quotidiens. Une grande majorité des vélos volés ne sont pas cadenassés à une infrastructure appropriée, mais plutôt sur des arbres, des clôtures, etc. Des supports à vélos conformes et installés à un endroit adéquat peuvent donc considérablement réduire les vols.

Par ailleurs, les stationnements de vélos doivent être aménagés à des lieux stratégiques et pertinents par rapport aux déplacements des cyclistes.

Comment?

Afin de répondre aux besoins des utilisateurs du stationnement de vélos et pour améliorer la sécurité, certains éléments méritent d’être considérés :

  • La détermination de la capacité requise ;
  • Le choix de l’emplacement ;
  • Le choix de l’équipement, type de support ;
  • Le plan d’implantation, aménagement du site ;
  • La construction, installation des supports.

Plus de détails dans le Mode d’emploi – Stationnements pour vélos (Vélo Québec).

Source: Guide technique Aménagements en faveur des piétons et des cyclistes, Vélo Québec, 2009 et PSV de MLS et Associés, architecte inc.

Documentation pertinente

Expertise

Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue peut vous accompagner dans la conception d’un plan de stationnement de vélos (PSV). Consultez la section Expertise pour voir des exemples ou communiquez avec nous pour en savoir plus.

Prévenir le vol de vélos

Environ 1 % du parc de vélos québécois disparaît chaque année. Nous vous proposons ci-dessous quelques trucs et conseils pour éviter le vol de votre vélo ou de l’un de vos accessoires.

Choisir un vélo qui ne convoitera pas les voleurs

Votre vélo vous a coûté cher et vous avez peur de le laisser sur un simple support en face de votre bureau ou même dans le stationnement souterrain ? L’idéal est de faire l’acquisition d’un second vélo : votre beau vélo reste en sécurité à la maison et vous ne vous en servez que pendant vos loisirs ou vacances ; l’autre, moins cher, vous sert dans vos déplacements vélo-boulot : simple, pourvu de l’équipement minimal, il n’attirera pas l’attention des voleurs.

Bien barrer sa monture

La deuxième façon de dissuader un voleur, c’est de bien cadenasser son vélo.

Le cadenas en U est souvent le plus fiable et, surtout, le moyen le plus dissuasif pour le voleur. Choisissez de préférence un cadenas plus long, qui épargne bien des batailles. Pour ce qui est de la qualité du cadenas, elle dépend de plusieurs facteurs: aucun cadenas n’est indestructible, mais s’il faut un chalumeau et 45 minutes pour en venir à bout, c’est que vous avez fait le bon choix. Attention aux modèles bon marché, qui se brisent facilement de quelques coups de marteau.

L’endroit pour cadenasser est aussi important que le cadenas lui-même : un bon cadenas peut vous éviter le vol si vous savez où accrocher votre vélo (éviter les grilles de jardins, dont les barreaux sont faciles à arracher). De plus, vouloir cacher son vélo de la vue de tous en le mettant dans un endroit en retrait facilitera, au contraire, la tâche du voleur puisqu’il pourra alors opérer en toute tranquillité, en apportant même sa boîte à outils!

La façon la plus sécuritaire est d’attacher le cadre avec la roue avant sur le support. Ne jamais cadenasser une roue seulement ! Si votre vélo est muni d’attaches rapides à l’avant et à l’arrière, mieux vaut enlever la roue avant et la cadenasser avec le cadre et la roue arrière. La meilleure solution est de remplacer toutes les déclenches rapides (roues et selle) par des boulons et écrous, sinon de leur ajouter un simple collier de serrage.

Faire buriner son vélo

Vous pouvez également faire buriner votre vélo. Certains organismes ou postes de police offrent gratuitement ce service. Un numéro sera gravé sur votre vélo et sera répertorié dans la base de données de la police. Si votre vélo est volé, puis retrouvé, la police sera en mesure de vous retracer et de vous le remettre.

Pour en connaître davantage, consultez l’article complet sur le vol de vélo, paru dans le numéro de juin 2011 de Vélo Mag.

Source : www.velo.qc.ca