fbpx

La colorée du mois: Danaë Ouellet

Issue d’une famille d’artistes, Danaë baigne dans la culture depuis son enfance. C’est dans ce créneau qu’elle tombe dans le monde du bénévolat en donnant des coups de main ici et là et en suivant les traces de ses grands-parents, ses oncles et tantes ainsi que de ses parents. Pour Danaë, son engagement dans le milieu lui permet d’être créative.

C’est d’ailleurs en s’impliquant, lors de la Finale provinciale des Jeux du Québec et du Salon du livre à Val-d’Or pour aider sa tante alors chargée des communications, que Danaë développe son intérêt pour la communication et en fait son choix de carrière. La preuve que l’engagement en famille a beaucoup d’impact !

Maintenant impliquée à La Motte avec La Pariole (production de spectacles), elle y est « bénévole » encore et toujours du côté des communications et s’amuse à organiser le spectacle annuel présenté par « Les copains d’abord ». Elle est d’ailleurs la fondatrice de cette troupe qui réunit des artistes amateurs et professionnels sur la scène du Centre communautaire de La Motte depuis 7 ans. Un de ses objectifs est de faire rayonner la culture en ruralité afin de garder nos villages vivants et aussi de supporter le Centre communautaire de La Motte en lui redonnant tous les profits du spectacle.

Depuis 2 ans, elle siège également au conseil d’administration du Fonds Ange-Gardien Harricana. Danaë met son grain de sel notamment dans la promotion du spectacle-bénéfice annuel « Du pain, des roses et de la poésie ». Le Fonds Ange-Gardien a pour but de soutenir les élèves moins nantis, de la maternelle jusqu’à la formation professionnelle, que ce soit pour du soutien alimentaire, vestimentaire, pour les articles scolaires et bien plus.

Elle participe également à titre de commissaire à la Commission des arts et de la culture de la Ville d’Amos et poursuit une partie de la vigie de la MRC d’Abitibi pour l’Indice Bohémien, journal culturel régional. L’an dernier, elle s’est impliquée au Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue tenu à Amos ainsi que sur le comité organisateur des Fêtes du 100e anniversaire de La Motte!

Comme elle le dit elle-même : « L’implication bénévole est un don de soi, pour la communauté et pour le bien commun. C’est aussi un geste égoïste pour mon bonheur, mon plaisir et pour le magnifique réseau que l’on crée autour de soi. »

Son message est simple, prenez le temps de vous impliquer et d’impliquer vos enfants et votre famille car la transmission de la générosité est un cadeau inestimable. Qui sait? Des passions peuvent même naître!

 

Texte: Lisyane Morin
Photo: Charlène Gilbert